Dounia Web - Océan Indien : Et si Madagascar avait la solution ?


20 avril 2020

Contre l'avis de l'OMS, le président malgache a validé les essais pour un traitement à base de plante artémisia bien connue dans la lutte contre le paludisme. Le président malgache, Andry Rajoelina en est convaincu : Madagascar tient un médicament efficace contre le Covid-19. Il s'agit du Covid-Organics élaboré par l'Institut malgache des recherches appliquées et qui contient de l'artemisia ou Artemisia annua. Une plante aux airs de fougère issue de la pharmacopée traditionnelle chinoise cultivée sur la Grande Île pour lutter contre le paludisme, et ce, contre l'avis de l'OMS. Cette découverte semble avoir eu une incidence sur la décision du chef de l'État de déconfiner les trois principales villes du pays dès ce lundi 20 avril.
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a reconnu que certains médicaments et remèdes traditionnels « peuvent atténuer les symptômes » du coronavirus, mais a rappelé qu'il « n'existe aucune preuve que ces substances peuvent prévenir ou guérir la maladie ». L'organisation a même voté dès 2007 une résolution « qui appelle à un retrait progressif des monothérapies à base d'artémisinine par voie orale des marchés ». L'artemisia est interdite dans plusieurs pays d'Europe.

Le recours à la pharmacopée traditionnelle

L'annonce des premiers cas de personnes contaminées par le Covid-19 a causé à Madagascar un vif regain d'intérêt pour toute une série de plantes médicinales ou de produits tels que le gingembre et le citron censés guérir ou, à tout le moins, protéger du virus. À Madagascar, l'Imra travaillait depuis plusieurs semaines sur un traitement contre le Covid-19. Les chercheurs se sont donc appuyés sur les résultats obtenus avec le Covid-Organics déjà utilisé pour lutter contre la malaria. Selon le président Rajoelina « les malades traités avec le Covid-Organics ont été guéris ». « Des malades en détresse respiratoire ont été tirés d'affaire et sont déjà sortis de l'hôpital » a-t-il ajouté. Selon le dernier bilan, 121 cas de contamination par le Covid-19, dont 39 aujourd'hui considéré comme guéris, ont été rapportés officiellement sur la Grande Île. Aucun n'a causé la mort d'un patient. L'occasion pour le chef de l'État de fustiger la mentalité de certaines personnes qui n'ont pas confiance en leurs dirigeants ni en leurs chercheurs. À en croire la presse nationale, le Covid-Organics pourrait propulser Madagascar sur le devant de la scène médicale internationale et même bousculer le monde de la finance. L'artemisia étant produite essentiellement à Madagascar, en Afrique et en Asie.

C'est la guerre aussi des laboratoires contre la médecine naturelle.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article