Madagascar : Le MCFIE réclame la suppression de la CENI


23 décembre 2019

Le mouvement des citoyens contre les fraudes et irrégularités électorales (MCFIE) revient à la charge. Lors d’une conférence de presse donnée à Ambohijanahary-ouest, hier, ses dirigeants s’en sont pris, une fois de plus à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et ont réclamé sa suppression. Le MCFIE reproche à la CENI les différents erreurs survenus durant les dernières élections.

« Il est incontestable que la CENI a retouché la liste électorale utilisée lors des élections communales et municipales alors que l’article 3 du décret de convocation des électeurs précise que la liste électorale, ayant servi aux élections législatives, clôturée le 15 mai, uniquement qui va servir aux élections du 27 novembre », insiste un membre du MCFIE. Les témoignages reçus et les preuves rassemblées seraient nombreux, avance-t-il.

arton25207.jpg (84 KB)

L’alliance des partis de l’opposition (RMDM) qui a tenu une autre conférence de presse dans la journée d’hier a également déclaré que les problèmes liés aux élections restent une source de crise dans le pays. Les anomalies électorales s’accumulent mais aucune solution ne semble être efficace pour les régler, déplore le RMDM. Tabera Randriamanantsoa, candidat malheureux à la présidentielle de 2019, qui fait partie des leaders du MCFIE a annoncé qu’il y aura un rassemblement de citoyens ce samedi au Magro à Behoririka pour dénoncer les irrégularités et fraudes électorales. Il s’est même adressé au président de la République en l’invitant à y participer en argumentant qu’il est un citoyen comme les autres;

tribune-mada

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article