Interview de Salim Ali Amir à l'occasion de ses 30 ans de carière dans la musique - Douniaweb

A l’occasion de ses 30 ans de carrière musicale, l’artiste Salim Ali Amir en tournée en France s’est présenté dans les plateaux de la radio Douniaweb la veille de son concert à Grigny.

Il s’est félicité d'abord de ses 30 ans de carrières musicales « c’est ma vie, je n’ai pas un autre travail aux Comores, je n’exerce pas d’activité commerciale » s’est réjoui celui qui nous a confirmé qu’il ne vit qu’avec la music.

Dans cette interview, Salim Ali Amir a renié toute aide de l’état pendant ses 30 ans de music. Mais a quand même gracié le soutient émanant de l’ancien ministre de l’éducation national Abdourahim Said Bacar pendant la célébration de ses 20 ans de carrières musicales en 2007.

Salim nous a confirmé qu’il a beaucoup d’estime pour tous les artistes comoriens mais, s’agissant des femmes qui se sont engagées dans la musique, il apprécie « particulièrement la voix de Zaza » car celle-ci a une « voix sensuelle ». S’agissant de Samra, il aime l’esthétique sa production avec son mari Said.

Le grand maître du Twarabe comorien s’est réjoui, entre autres, d’apprendre qu’un enfant d’origine comorienne, née en France, a appris la langue comorienne à travers ses chansons. « J’étais un invité à Marseille par une fille d’origine comorienne qui m’a confirmé que mes chansons lui ont servi à apprendre le Shikomori ». nous a confirmé tout en rajoutant que « Mes chanson servent aux enfants, à force de les écouter, d’apprendre la langue comorienne »

« Chaque nouveau gouvernement suscite un espoir, mais jusqu’à présent je ne suis pas appelé par ce gouvernement d’Azali » a confirmé celui qui appelle le ministère de la culture à consulter régulièrement les artistes comoriens avant de proposer l’ouverture d’une «école musicale» aux Comores. Il propose en fin de séparer le ministère du sport et de la culture, car un seul ministre ne peut pas, selon lui, gérer les deux fonctions

En gros, une chose est sûre. Salim Ali Amir présente une belle carrière derrière lui et encore de belles années devant lui.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article